2016-05

Bernard doit déguerpir !

Bernard a 57 ans. Il est Carolo et habite un minuscule studio de quelques mètres carrés, situé en ville haute, qu’il partage avec son chien. Il n'a plus de travail. Vivant dans un extrême dénuement, il sombre.

C'est lors de la fête qui suivait le défilé du 1er mai à Charleroi, que nous avons rencontré Bernard. Il était venu pour trouver un soutien auprès des syndicalistes, mais n’étant pas métallo, il n'est pas impossible qu’il n’ait reçu autre chose que quelques marques de compassion. Bernard nous a montré la signification avec commandement à déguerpir -ce sont bien les termes d'un autre temps employés ici- qui lui a été délivrée le 13 avril. En d'autres termes, sans recours, le 12 mai, il sera à la rue. Le comble de l’ironie, ou de l’infamie, nous ne saurions trop dire, c’est que le bailleur n’est autre que son propre frère. Il lui appliquait un loyer que l'on pourrait qualifier d'abusif. 430 euros par mois pour un logement sous pente dans un quartier malfamé de "Chicago sur la Sambre”. Incroyable.

Il a travaillé -entre autres- durant une vingtaine d'années comme artificier dans le spectacle pyrotechnique, nous montrant fièrement une vidéo regroupant reportages et interviews de "cette grande époque". Il a également été l’un des pionniers du parapente et dispose même des qualifications pour être moniteur. Bernard a également évoqué son enfance au Congo, exhibant fièrement -tout en conservant un sourire en coin de l'oeil- son cahier d’écolier de premier de la classe. En dépit de l'approche inéluctable de l'échéance, Bernard s'accroche à sa belgitude : une jovialité naturelle et un humour décalé... souvent noir.

Facebook Twitter Google Plus

6/6

Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !
Bernard doit déguerpir !